L’essentiel à savoir sur la récupération d’eau de pluie

Que ce soit pour l’arrosage du jardin ou pour réduire sa consommation d’eau potable, la récupération d’eau de pluie a de nombreux avantages. Grâce à l’eau de pluie, il est facile d’économiser sa consommation d’eau potable, tout en limitant son impact sur l’environnement ! Rien d’étonnant à ce que les utilisateurs de cette pratique soient de plus en plus nombreux en France.

Les avantages de la récupération d’eau de pluie

La collecte et le stockage de l’eau pluviale sont multiples. C’est une solution qui offre à ses utilisateurs deux types d’avantages majeurs :

Economiques, d’une part, car elle permet de réduire de façon substantielle la facture annuelle d’eau potable. La récupération d’eau permet un usage en habitat comme pour l’alimentation du lave-linge ou des toilettes. De plus, l’eau recueillie par cette technique ne contient pas de calcaire. Ce qui permet de faire des économies intéressantes en produits d’entretien. L’installation d’un système de récupération d’eau pluviale constitue un investissement durable et un vrai plus pour la maison.

Ecologiques, d’autre part, puisque qu’elle assure la préservation des nappes phréatiques tout en limitant les volumes des eaux sales devant faire l’objet de traitement. Grâce à la récupération d’eau de pluie, les risques de saturation des stations d’assainissement et d’épuration peuvent être restreints efficacement.  Ce qui engendre une réduction considérable de la pollution aquatique.

Principe de fonctionnement  d’un dispositif de récupération d’eau de pluie

Différents types de collecteurs

Le fonctionnement de la récupération des eaux pluviales est très simple et nécessite l’installation de de collecteurs. Il en existe deux grandes catégories : les cuves aériennes et les cuves à enterrer. En fonction de la superficie du terrain et des besoins de chacun, il existe une solution et un type de réservoir adéquat.

Rainwater Butt with Built-In Filtration

Tous les types de citernes (extérieures ou enterrées) sont proposés en différents matériaux. On retrouve donc pour la mise en place d’un système de récupération d’eau de pluie la cuve autoportante (ou citerne souple), la cuve en béton ou la cuve en plastique polyéthylène.

La cuve plastique par exemple séduit par sa légèreté et sa robustesse, sa facilité de transport et de manipulation en plus de son coût particulièrement abordable.

Les méthodes d’installation

Le choix de la méthode d’installation de la cuve de récupération d’eau de pluie est une étape déterminante. Les gouttières et les toits figurent parmi les éléments clés de la pose d’un système de collecte et de stockage des eaux pluviales. Du choix du matériau de la gouttière va dépendre la possibilité d’utiliser ou non l’eau récupérée en intérieur.

cuve de récupération d'eau de pluie enterrée

Deux techniques d’installation sont proposées en matière de récupération d’eau de pluie. Le collecteur extérieur peut être installé en surface. Dans ce cas, il faut veiller à ce que celui-ci soit à l’ombre. La pose enterrée quant à elle offre de nombreux avantages : plus discrète, moins encombrante, elle donne aussi la possibilité d’être adaptée au passe de piétons ou de véhicules.

La réglementation de la récupération d’eau de pluie

L’usage des eaux pluviales récupérées est réglementé conformément l’arrêté du 21 août 2008. Selon la réglementation en vigueur, la récupération des eaux de pluie doit se faire en aval de toitures inaccessibles et sans plomb, ciment ni amiante.

Seuls sont autorisés les usages intérieurs concernant le lave-linge, les WC, le lavage des sols ainsi que l’arrosage.

Pour un usage professionnel

Pour ce qui est des usages professionnels et industriels, ils ne sont pas interdits à l’exception des cas d’emploi d’eau destinée à la consommation humaine comme stipulée par l’article R.1321-1 du code de la santé publique.

Cette utilisation industrielle et professionnelle des eaux de pluie doit se faire conformément à des réglementations particulières telles que  le règlement (CE) n° 852/2004 du Parlement Européen et du Conseil relatif à l’hygiène des denrées alimentaires du 29 avril 2004.

Connexions entre réseaux

D’autres aspects comme les connexions entre réseaux sont également explicités par la législation relative à la récupération d’eau de pluie. Il est ainsi interdit de raccorder le réseau de distribution d’eau portable à celui des eaux pluviales..

La signalisation obligatoire

Une signalisation appropriée est nécessaire pour l’utilisation de la récupération d’eau de pluie. Une plaque de signalisation avec un pictogramme explicite et la mention eau non portable doit être installée près de chaque point de soutirage.

Un pictogramme comportant la mention eau non portable doit permettre le repérage des canalisations de distribution d’eau de pluie se trouvant à l’intérieur des bâtiments et à certains points spécifiques : passages de murs et de cloisons, sortie et entrée des appareils et des vannes.

Découvrez le projet de loi en faveur de la récupération d’eau de pluie

Que pensez-vous de cet article ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 avis - note : 4,00 sur 5)
Loading...

Auteur : Jean-Philippe Admont

75c4bd10381cf046629421f5afe1d9b6((((